fbpx

Accouchement avec papa : quel est son rôle pendant ce moment clé ?

Accouchement avec papa : quel est son rôle pendant ce moment clé ?
20 mai 2022 Anaïs Maroteaux

Paniquer, se mettre dans un coin, fermer les yeux pour éviter de faire un malaise et les rouvrir aux premiers cris de bébé : est-ce la façon de vivre un accouchement en tant que co-parent ? Non ! Vous avez votre rôle à jouer pendant ce moment crucial : vous vous apprêtez à (re)devenir père. Mais comment faire pour ne pas être un papa stressé pendant l’accouchement ? Que faire pour aider la future maman pendant le travail ? Des cours de préparation au jour J, découvrez les coulisses d’un accouchement avec papa ou co-parent. Apprenez à vivre au mieux ce moment exceptionnel, dont vous vous souviendrez toute votre vie.

Organiser la logistique de l’arrivée de bébé

En tant que co-parent, vous pouvez facilement endosser la prise en charge de la logistique. C’est une excellente façon de décharger la future maman de la charge mentale associée à ces questionnements.

Pensez aux bagages à emporter le jour J pour ne rien oublier dans le feu de l’action. Aidez la maman à préparer la valise de maternité, notamment les affaires de bébé. Occupez-vous également du moyen de transport jusqu’à l’hôpital. Si vous habitez à proximité de la maternité, pourquoi ne pas envisager de marcher si la future maman s’en sent capable ? C’est un excellent moyen de faire progresser l’accouchement.

Organisez-vous également au travail. Prévenez votre hiérarchie de la date prévue d’accouchement et arrangez-vous avec vos collègues pour être prêt à vous éclipser si la future maman commence à ressentir des contractions.

Choisir d’être présent dans la salle d’accouchement

Si la plupart des pères et co-parents choisissent d’être présents avec la future maman tout au long du travail jusqu’à l’arrivée de bébé, sachez que ce n’est pas une obligation. Si vous ne vous en sentez pas capable, parlez-en à votre compagne. Exprimez vos inquiétudes et vos peurs et prenez la décision ensemble de votre présence ou pas dans la salle d’accouchement.

C’est peut-être la future maman qui s’ouvrira sur son besoin d’être seule à ce moment-là pour rester dans sa bulle, ou d’être accompagnée d’une femme de son entourage proche ou une doula. Dans ce cas-là, il conviendra de respecter son choix de vouloir accoucher sans le papa.

Soyez aussi préparé au fait, qu’en cas de complications, vous pourriez ne pas être présent au moment de la naissance de votre enfant. Renseignez-vous notamment sur la politique de votre maternité en cas de césarienne ou de complications afin de ne pas être déstabilisé le jour J.

Vous préparer en amont à ce qui vous attend

Que va-t-il se passer concrètement dans la salle d’accouchement ? Certains papas ou co-parents se retrouvent parfois désœuvrés par manque de préparation en amont.

Sachez déjà que la durée d’une naissance peut être très variable : de 2 heures à plus de 24 heures. Plutôt que de s’impatienter et de vouloir précipiter les choses, essayez de profiter au maximum de ce moment unique et de le vivre pleinement à deux.

Pour ne pas rester sur la touche le jour J, prenez part aux cours de préparation à l’accouchement. Vous y apprendrez notamment à soulager les douleurs du travail grâce à des massages comme les bercements Rebozo et pourrez rappeler à la future maman les notions apprises au besoin.

Pourquoi ne pas également envisager de rédiger le projet de naissance à deux ? En plus de pouvoir échanger en profondeur sur le sujet, vous aurez bien en tête toutes les envies de la maman le jour J et pourrez la soutenir si besoin.

Vous avez des craintes sur l’accouchement ? Renseignez-vous auprès de votre maternité ou de votre ville pour prendre part à un atelier d’échanges pour futur papa ou co-parent. En plus d’en apprendre plus sur votre rôle pendant l’accouchement, vous profiterez d’une atmosphère bienveillante pour partager vos angoisses et inquiétudes avec d’autres personnes dans la même situation que vous.

Encourager et rassurer la future maman

C’est sur cet aspect-là que votre rôle est crucial ! Face à un travail long, à des contractions de plus en plus intenses et difficiles à supporter, vous pouvez être un soutien précieux auprès de la future maman.

Tenez sa main pour lui montrer que vous êtes là pour elle. Encouragez-là en suivant la montée en intensité de chaque contraction si le monitoring est branché. Dites-lui qu’elle fait un travail formidable. Ramenez ses pensées sur le bébé qui arrive et sur la perspective imminente de votre future vie de famille qui s’agrandit.

Participez à créer et maintenir un climat de confiance dans la salle de travail. Même si vous avez vous-même des inquiétudes et des doutes, essayez de ne pas les projeter sur la future maman. Favorisez une ambiance sereine et faites en sorte qu’elle reste concentrée sur elle-même.

Enfin, restez à l’écoute. Si elle décide de changer d’avis sur la péridurale alors que vous aviez envisagé un accouchement physiologique dans votre projet de naissance, respectez son choix.

Découvrez le témoignage d’Audrey qui raconte son expérience d’accouchement physiologique et le rôle crucial du papa lors de ce moment.

Accouchement avec papa et co-parent : savoir participer activement

Le rôle du papa avant la naissance

Même si c’est la maman qui reste l’actrice principale de cet événement, vous pouvez participer activement à certains instants de la naissance de votre enfant.

Aidez la future maman à trouver une position confortable pour soulager les douleurs des contractions. Massez-lui le bas du dos pour la soulager.

Restez toutefois vigilant à ne pas trop vous imposer. Laissez-lui de l’espace. Elle aura besoin de rester dans sa bulle à certains moments, notamment au fur et à mesure que la fin du travail se rapproche.

Le rôle du papa après la naissance

Bébé est là et vient de pousser ses premiers cris ! Commencez à endosser votre rôle de papa et laissez votre compagne se reposer et se remettre de ce moment éprouvant et épuisant physiquement. Votre première mission : couper le cordon ombilical ! C’est un instant symbolique fort en tant que co-parent : vous séparez physiquement bébé et maman (mais ce n’est pas obligatoire, encore une fois parlez en ensemble avec la maman).

Vous pouvez aussi accompagner l’équipe pédiatrique pour les premiers soins au nouveau-né. Pourquoi ne pas faire un peau à peau avec bébé dès les premiers moments de sa vie pour créer un lien fort avec lui ?

Après la lecture de cet article, vous sentez-vous plus préparé à vivre un accouchement en tant que papa ou co-parent ? Vous avez encore des questions ? Lors de nos babymoon nous proposons un atelier spécifique pour préparer l’accouchement avec le co-parent.

En attendant l’arrivée de votre heureux événement, pourquoi ne pas vous offrir une parenthèse d’évasion à 2 ? Découvrez nos séjours babymoon : des vacances en couple accompagnées d’ateliers pour vous préparer en douceur à la parentalité et à l’arrivée de bébé.