Voyager enceinte à la montagne

Voyager enceinte à la montagne
12 février 2020 Claire Mathis

Enceinte à la montagne : quelles précautions faut-il prendre en altitude ?

Vous avez planifié depuis un long moment vos vacances au sport d’hiver, mais entre-temps un nouvel événement est venu s’installer chaudement au creux de votre ventre : ci-dessous quelques conseils pour passer de bonnes vacances.

Attention à l’altitude 

Plus on monte en altitude, plus la pression atmosphérique diminue. L’air contient alors de moins en moins d’oxygène, c’est pourquoi le corps peut avoir plus de difficultés à s’oxygéner et les efforts physiques deviennent plus difficiles. On s’essouffle plus vite que d’habitude, on se fatigue donc plus rapidement.

Enceinte, il faut monter de manière progressive. Prendre les remontées mécaniques pour aller admirer le paysage à plus de 2000m d’altitude est déconseillé (notamment quand vous n’avez pas l’habitude des vacances au sport d’hiver) . En revanche, profiter de l’air frais est tout à fait possible surtout en moyenne montagne. Il est important de bien choisir sa destination et de s’orienter vers un séjour en moyenne montagne, autour des 1500 mètres d’altitude.

Si vous pensez partir en voyage à la montagne avec votre bébé, il faudra également penser à l’altitude car la pression peut être trop importante pour un nouveau-né ! N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin sur les précautions à prendre avec un bébé ou nourrisson.

Sports de glisse

Les principaux risques des sports de glisse (ski, surf, luge, …) sont la chute et la collision. Pourquoi si vous tombez le risque est  plus important pendant la grossesse ? Cela peut provoquer une fausse couche ou un accouchement prématuré dans les cas les plus extrêmes. Quand on est enceinte mieux vaut éviter de se faire opérer pour une jambe ou un bras cassé !

Cependant, selon les médecins et votre niveau de ski, les avis divergent. Il est conseillé de ne pas skier au-delà du 4ème mois de grossesse et de ne pas dépasser les 1500 mètres d’altitude. Si vous ne pouvez pas vous empêcher de dévaler les pistes de ski, essayer de partir en vacances pendant les périodes creuses et avec une météo clémente pendant le 1er au 2ème trimestre de grossesse. On évitera également la piste noire et toutes ses bosses !

Un peu d’exercice 

A la montagne, vous avez la possibilité de découvrir de magnifiques paysages en vous promenant à pied ou en raquettes et ainsi profiter des joies de la neige. Bannissez la luge, trop dangereuse (le risque principal : les secousses sans oublier les collisions) ! Enceinte, la sécurité avant tout.

De plus en plus de stations de ski proposent des sentiers balisés pour les piétons à pied ou en raquettes, ainsi que des balades découvertes, thématiques et activités avec des guides de haute-montagne, renseignez-vous auprès de l’office du tourisme de la station. Vous y trouverez les programmes et plans des balades. Pour votre sécurité empruntez uniquement les sentiers fléchés.

Rien ne vous empêche de choisir une station de ski avec un centre aquatique ou un hôtel avec spa. Pendant que tout le monde sera sur les pistes vous pourrez aller nager tranquillement ou vous faire chouchouter avec des soins adaptés pour les femmes enceintes. Vous pouvez également profiter de cette semaine de vacances pour découvrir de nouvelles activités comme une séance de yoga prénatal face au Mont-Blanc ou un cours de sophrologie prénatale pour évacuer toutes les tensions de la grossesse. Un peu d’exercice pendant votre grossesse ne sera que bénéfique pour votre santé et votre moral ! Bien s’oxygéner avec de l’air pur permet de se détendre et de préparer son accouchement.

Une babymoon d’exception à la montagne, vous tente ? Découvrez notre babymoon à Courchevel dans un palace avec programme sur mesure pour les futurs parents.

Bien se protéger du soleil

A la montagne avec la neige et l’altitude, les ultraviolets sont beaucoup plus nocifs. Bien se protéger avec une protection solaire reste donc indispensable. Les futures mamans sont plus sujettes à l’apparition de taches brunes sur le visage.

N’oubliez donc pas votre crème solaire afin de prévenir l’apparition dit « masque de grossesse » ainsi que vos lunettes de soleil. Il faut choisir une protection solaire adaptée, les médecins vous conseilleront toujours “une crème solaire à très haute protection soit SPF 50 ou 50+ pour une protection optimale de votre peau.”

Une paire de lunettes de soleil sera votre allié pour votre voyage à la montagne. L’exposition aux radiations solaires augmente en de moyenne de 10% par 1000 mètres d’altitude. De plus la neige réverbère entre 80 et 90% du rayonnement, il est préconisé d’avoir des lunettes de catégorie 3 ou 4 pour une bonne protection. Evitez les lunettes de catégorie 2 qui sont certes plus tendances mais qui ne protégeront pas assez vos yeux.

Se couvrir correctement

La future maman est plus sensible aux variations de températures dues aux hormones. Bien se couvrir (et se découvrir s’il fait trop chaud) est nécessaire à la montagne, le vent peut parfois vite faire son apparition. Si votre manteau ne ferme plus, pourquoi ne pas emprunter un de monsieur ?

Même s’il fait froid, n’oubliez pas de bien vous hydrater, d’avoir toujours à portée de main une bouteille d’eau et un encas.

Conseils pratiques

Pour partir sereine, sans problème et en toute sécurité préférez une station de sports d’hiver qui possède un cabinet médical avec un médecin généraliste et éventuellement une sage-femme. Au 8ème et 9ème mois, si vous n’êtes pas habituées à l’altitude, mieux vaut vous partir en vacances vers une station à faible altitude.

Le plus attendu pour votre babymoon à la montagne sera sûrement un chocolat chaud devant un feu de cheminée avec un bon livre sur parentalité ? Voyager enceinte a aussi des avantages. Le mot d’ordre pour profiter de ses vacances est de se détendre, d’admirer le paysage et de prendre son temps : favoriser les activités ressourçantes.

Découvrez notre guide de voyage pour une babymoon en hiver à Megève.

Photo Thomas Galler