fbpx

Grossesse : la ronde des émotions

Grossesse : la ronde des émotions
13 janvier 2020 Claire Mathis

Rencontre avec Amandine Boucard,

Gestion des émotions, aide sur les aspects sociaux, comprendre les besoins du nouveau-né, écoute des futurs parents, … Amandine, accompagnante à la naissance, nous fait découvrir son métier et va nous donner quelques clés sur “comment accueillir les émotions pendant la grossesse”.

1. Pour commencer, en quelques mots peux-tu te présenter et nous expliquer ton choix de devenir accompagnatrice à la naissance ?

Je m’appelle Amandine, je suis la maman de Nathan un petit garçon de deux ans et j’habite à côté de Dijon. Travailleuse sociale durant cinq ans, c’est naturellement, après la naissance de mon fils que j’ai eu l’envie de soutenir et d’accompagner les futurs et jeunes parents lors de l’arrivée d’un bébé.

Pour comprendre et accompagner au mieux les enjeux de la grossesse et de la parentalité, j’interviens auprès des femmes et des couples suivant leurs besoins autour de différents thèmes (projet de naissance, accompagner les émotions, allaitement, sécurité affective des bébés, mais aussi grossesse après un deuil périnatal…).

Les parents peuvent faire appel à mes services lors de la préconception, la grossesse et le post-partum (un an de l’enfant).

Que j’intervienne une ou plusieurs fois; avant, pendant et après la naissance. Je m’attache à ETRE plutôt qu’à faire. Chaque famille en devenir est unique avec ses besoins spécifiques et son histoire.

2. Pour devenir accompagnante à la naissance tu as fait une formation à Bordeaux, en quoi cela consiste-t-il ?

La sélection pour entrer à l’école est très poussée. Il faut tout d’abord constituer un dossier, puis passer des tests, rencontrer un/e psychologue et valider un entretien avec la direction de l’école.

Ma formation consiste à apprendre pour accompagner les futurs parents afin qu’ils élaborent leur parentalité en fonction de leurs vécus, leurs appréhensions, leurs questions…

Pour répondre à ces besoins j’ai donc été formée par des professionnels tels que : naturopathe, sage-femme, psychanalyste, éducateur de jeunes enfants, formatrice en allaitement; mais aussi à la communication bienveillante et à la relation d’aide etc…

3. Tu interviens sur beaucoup de sujets, mais aujourd’hui nous avons décidé de parler des émotions pendant la grossesse. La grande majorité des futures mamans sont soumises à un tourbillon d’émotions plus ou moins intense. Peux-tu nous dire à quoi sont dus ces changements d’humeur ?

Lors d’une grossesse, il y a des changements physiques, psychologiques et hormonaux.

Il est donc tout à fait normal et logique que beaucoup d’émotions envahissent la future maman. Parfois ces émotions sont très contradictoires et cela peut être déroutante pour la future maman et son entourage.

4. Est-ce que les futures mamans se rendent compte que cela est dû à la grossesse?

Comme chaque grossesse est unique, j’aurais tendance à dire qu’il n’y a pas de règle… Je rajouterais que se rendre compte et gérer, il y a parfois un monde.

5. As-tu des conseils pour minimiser et maîtriser ces changements d’émotions ?

Je pense qu’il ne faut surtout pas minimiser les émotions, au contraire les accueillir, et aller parfois au bout de soi peut-être nécessaire. Le dialogue, l’écoute, la bienveillance sont indispensables.

Parfois pour désamorcer des situations anxiogènes, j’utilise l’hypnose ericksonienne à laquelle j’ai été formée.

6. Comment interviens-tu auprès des couples pour les aider ?

J’interviens auprès des couples en créant des espaces temps où ils se concentrent sur la grossesse, la naissance et la vie avec un bébé.

Les rendez-vous se font à domicile et durent entre 1h30 et 2h, mais également par skype ou téléphone suivant les besoins.

Ils peuvent avoir lieu uniquement pendant la grossesse, pendant et après, il n’y pas de règle. Juste des besoins à satisfaire à un moment donné.

Nous abordons tous les sujets qui préoccupent la future maman ou le couple : peur de l’accouchement, prise de poids, douleurs, appréhension de l’arrivée d’un deuxième enfant, grossesse après un deuil, allaitement, la reprise d’une activité sexuelle etc

7. Est-ce que le conjoint à un rôle à jouer ? Comment peut-il intervenir ?

Le conjoint a un rôle essentiel, il est le pilier solide et fiable de cette période de grands changements. Il est donc essentiel pour moi de prendre en compte ce qu’il vit, ce qu’il ressent. Un homme non écouté dans ses émotions  peut parfois engendrer un comportement différent voir quitter le nid.

8. Pour terminer as-tu une lecture à nous faire partager ?

Je vous invite à découvrir “enceinte voyage au cœur des émotions” de Nathalie Lancelin-Huin et “Comment un petit garçon devient-il un papa?” de Joël Clerget qui a été un de mes formateurs.