fbpx

Un deuxième enfant, une famille de quatre et du bonheur qui déborde

Un deuxième enfant, une famille de quatre et du bonheur qui déborde
16 octobre 2020 Claire Mathis

Rencontre avec Clotilde

Il y a quelques semaines nous avons eu la chance d’échanger avec Clotilde, maman depuis quelques jours d’une petite Romane qui vient agrandir sa famille. Une maman épanouie et confiante qui nous livre avec sincérité son témoignage. L’arrivée du deuxième enfant est moins un événement que le premier pour l’entourage, la Covid-19 a bouleversé l’annonce, a apporté de nouvelles angoisses mais Clotilde est restée positive et sereine, et ce qui compte, c’est leur bonheur d’être quatre. 🙂 #FourofUs 

Clotilde, peux-tu te présenter à nos lectrices ?

Je m’appelle Clotilde, j’ai 35 ans, je suis responsable de production dans la mode. J’ai déjà une fille de 3 ans, Daphné, et je vis en banlieue parisienne. J’adore le théâtre, danser et chanter. Je suis actuellement enceinte de mon deuxième enfant, le terme est dans 2 semaines et demie :-).

clothilde enceinteLa naissance de ton enfant est pour bientôt, comment as-tu vécu ta première grossesse et la seconde ?
Les choses ont-elles été différentes ?

Les deux grossesses ont été vécues différemment, parce qu’on profite de l’expérience de la première du point de vue des “connaissances” à acquérir avant la naissance. Et aussi parce que le premier enfant demande beaucoup d’attention, donc la deuxième grossesse a été beaucoup plus fatigante que la première ! Le confinement (j’étais à deux mois de grossesse) a été assez bénéfique car il m’a permis de moins me fatiguer, notamment dans les transports. Mais en parallèle, il a bien sûr éveillé plus d’angoisses sur le coté santé puisqu’on ne savait pas l’impact que le coronavirus peut avoir sur les fœtus. Je me suis également sentie moins choyée par mes proches, le deuxième étant moins vécu comme un “événement” que pour le premier ; il faut voir ce ressenti à la lumière des événements de 2020 qui m’ont empêché de voir mes proches de manière aussi fréquente que pour ma première grossesse en 2017.  J’ai été plus malade aussi pendant ma deuxième grossesse (plus de nausées au premier trimestre). Il y avait des odeurs que je n’arrivais plus du tout à supporter, au point qu’il était difficile de travailler !
Mais j’ai eu la chance de pouvoir rester active jusqu’au bout pour les 2.

Quelles sont tes craintes au sujet de l’arrivée de ton deuxième ?

J’ai moins de craintes que pour ma première fille, et elles sont différentes. Nous vivons dans un petit appartement, donc j’ai peur que nous n’ayons pas assez d’espace pour nous 4, mais je sais aussi au fond de moi que ce n’est pas important pour un nouveau né. Mes deux enfants partageront leur chambre quand le moment sera venu !
L’arrivée d’un nouvel enfant va changer notre équilibre familial, c’est certain, et j’ai peur que ma fille se sente mise à l’écart ; nous ferons et faisons tout pour la rassurer au maximum.
Ma plus grande crainte reste la gestion de la fatigue et des nuits : je me prépare à dormir peu, et j’espère surtout que cela ne va pas trop perturber ma grande, qui va à l’école, et qui a besoin de beaucoup de sommeil.

Te renseignes-tu plus, différemment ou tout autant que pour l’arrivée de ton premier bébé ?

Je me renseigne différemment, car à cause du Covid les échanges sont limités. J’avais par exemple pu faire une préparation la naissance classique et en piscine pour Daphné, ce que je n’ai pas pu faire cette année, car tout cela n’a plus lieu au sein de l’hôpital en ce moment. Je souhaitais faire quelques séances de préparation en piscine avant la naissance, mais elles referment à partir d’aujourd’hui… J’ai aussi moins de temps pour échanger avec d’autres mamans.

As-tu consulter des disciplines complémentaires à l’accompagnement de ta sage femme comme une doula, une naturopathe, une sophrologue ? Qu’est ce qui t’aide à bien vivre ta grossesse au quotidien ?

J’aurai beaucoup aimé avoir une doula mais cela ne s’est pas fait. J’ai opté pour une préparation la naissance avec une sage-femme en cabinet privé, spécialisée dans la sophrologie. Cette approche a changé ma façon de voir certaines choses, et je sais maintenant que je veux être actrice de mon deuxième accouchement, contrairement au premier. J’ai d’ailleurs rédigé un projet de naissance, qui regroupe plusieurs choses que je souhaiterai pendant l’accouchement, s’il n’y a pas de complication médicale bien sûr. Je me sens plus apaisée, je me fais plus confiance.

Comment as-tu annoncé l’arrivée du deuxième à ton premier enfant ?

Très simplement, après l’échographie des 3 mois. Nous lui avons annoncé pendant un moment de calme, en fin d’après-midi, en utilisant des mots simples et rassurants. Elle a bien compris, et parle au bébé à travers mon ventre -)

As-tu un conseil à donner aux mamans qui hésitent à se lancer pour leur deuxième enfant ?

Vous sentirez quand ce sera le bon moment, ne vous mettez pas de pression. Il n’y a aucune obligation de chiffre, d’écart d’âge entre les deux enfants, etc. Et aussi aucune obligation d’en faire un deuxième !!!

Le petit mot de BébéSoon :

Vous n’êtes pas obligé de vouloir faire un deuxième, vous pouvez être peinée que votre entourage soit moins présent, vous pouvez redouter de revivre ce que vous n’avez pas aimer la première fois,  craindre le changement de l’organisation familiale est courant, mais faites comme vous le sentez ! Bien que ce soit votre deuxième grossesse, n’hésitez pas à vous faire accompagner pour vivre cette nouvelle expérience comme vous le voulez, confiante et sereine.

Vous voulez découvrir d’autres témoignages ? Lucille nous a aussi raconté la grossesse de son deuxième enfant pendant la Covid. En savoir plus sur la sophrologie pendant la grossesse, découvrez notre article.  Découvrez aussi l’article de notre eau partenaire mont-roucous sur l’arrivée d’un deuxième enfant après 35 ans 🙂

 

Vous avez vous aussi une histoire à partager et l’envie de la raconter ?
Contactez-nous à happy@bebesoon.fr