fbpx

Pauline passionnée de pâtisserie et jeune maman

Pauline passionnée de pâtisserie et jeune maman
17 septembre 2021 Claire Mathis

Rencontre avec Pauline, passionnée de pâtisserie et jeune maman

Pour bien commencer cette rentrée, nous partageons avec vous le portrait d’une jeune maman pétillante et gourmande ! Pour la confidence, c’est Pauline qui nous a contacté pour en savoir plus sur le concept car elle aurait aimé connaître BébéSoon pendant sa grossesse “C’est une idée originale mais tellement évidente”. Et c’est tout naturellement que nous lui avons demandé de nous partager quelques instants de sa grossesse. 

Pauline, peux-tu te présenter à nos lectrices ?

Je m’appelle Pauline, j’ai 26 ans et j’habite à Rennes. Je suis professeure des écoles, maman d’un petit garçon depuis peu et passionnée de pâtisseries simples et gourmandes !

Quelles sont tes adresses phares à Rennes ?

Si je devais vous donner mes adresses phares à Rennes j’en citerai deux :

  • le “deux rue des dames”. Un restaurant au plein cœur du vieux Rennes avec seulement deux entrées, deux plats et deux desserts qui changent chaque jour en fonction des récoltes et commandes des producteurs locaux. Une cuisine travaillée, gourmande et très joliment présentée.
  • le “Denise’s donuts“. Un lieu de gourmandises pour le goûter : donuts, bubble tea, iced tea et même de la pâte à cookies en pot ! Mon coup de cœur : le donuts Caramel Lover et l’iced tea framboise.

Comme tu es une passionnée de pâtisserie, aurais-tu une recette favorite à nous partager pour se régaler pendant la grossesse ?

J’ai toujours été très gourmande de choses sucrées : chocolats, viennoiseries, pâtisseries…

Mais, quand je suis tombée enceinte en novembre 2020, je n’ai eu que des envies de salé et plus particulièrement, de fromages. À tel point que lorsque je sortais du travail, je n’allais pas m’acheter un pain au chocolat mais des tranches de cheddar ! C’était plus fort que moi !

Néanmoins, j’ai continué à pâtisser pour mon entourage et je peux vous conseiller deux recettes très simples à réaliser pendant la grossesse et qui sont très gourmandes :

  • la pâte à tartiner maison : très facile à la réalisation et qui ne nécessite que trois ingrédients : chocolat, noisettes et huile de noix ou noisettes.
  • les gaufres belges : attention je vous livre une recette familiale ! Le petit plus de ces gaufres : les faire caraméliser dans l’appareil grâce au sucre perlé.

Associez ces deux recettes et vous obtenez le combo gagnant de la gourmandise !

Tu as récemment accouché d’un petit garçon, comment s’est déroulée ta première grossesse ? 

Sachez déjà que j’ai adoré être enceinte ! Globalement, tout s’est bien passé, hormis des remontées acides et quelques nausées le premier trimestre. C’est vrai que j’ai eu la chance de ne pas connaître les insomnies, les pipis répétitifs en pleine nuit, les douleurs ligamentaires, l’hypertension ou le diabète.

Dois-je déjà m’inquiéter pour ma prochaine grossesse ? Puisqu’il se dit que chaque grossesse est différente, le pire m’attend peut-être (rires) !

As-tu une anecdote à nous raconter ?

Je me suis pourtant posée beaucoup de questions, notamment sur le choix du prénom, jusqu’à la fin je me suis demandé si nous faisions le bon choix. Finalement, notre idée de départ, était la bonne car quand je le regarde maintenant, aucun autre prénom ne lui irait aussi bien que le sien: Jules. Beaucoup de questions également concernant l’accouchement : Comment va-t-il se passer ? Vais-je avoir mal ? Vais-je y arriver ? Mais une fois que le travail se met en route, tout se fait assez naturellement.

Quelles étaient tes appréhensions durant ta grossesse et après l’accouchement ?

Ce que j’ai trouvé surprenant lors de la mise en route du travail, c’est que plus ça va, plus les contractions sont douloureuses, certes ! Mais elles ne durent qu’une trentaine de secondes et vous laissent tranquille ensuite pour quelques minutes. Etrangement, entre chaque contractions, c’était la grande forme : discussions et éclats de rire avec mon conjoint et ses pitreries.

Bon, je vous avoue que la péridurale a été chaleureusement accueillie ; car une trentaine de secondes peut aussi paraître une éternité quand on a mal. Un petit clin d’œil à toutes celles qui accouchent sans, vous êtes des warriors !

Maintenant que Jules est parmi nous, c’est un bonheur indescriptible ! On devient complètement gaga et fou amoureux de son petit bébé.

La place du papa est très importante, elle est souvent mise de côté. As-tu réussi à donner une place au future papa ? Comment avez-vous vécu la grossesse ?

Il est vrai que la place du papa n’est pas toujours simple pendant la grossesse et même après ! J’ai la chance d’avoir un futur papa hyper investi. Il a été aux petits soins pour moi, il m’a accompagné à tous les rendez-vous médicaux, a participé aux séances de préparation à l’accouchement. J’ai dû le pousser un peu au début car il pensait que c’était “un truc de filles” mais il a appris tellement de choses sur ce monde inconnu qu’il est revenu à chaque séance. Il posait même plus de questions que moi !

Le premier trimestre, il n’osait pas trop en parler ou se projeter avec le bébé à cause du risque de fausses couches. Mais dès le 4ème mois, la chambre de Jules été faite, la poussette était déjà achetée. Il voulait que “tout soit prêt” pour son arrivée. Autant dire que nous en avons passé du temps dans sa chambre à s’imaginer avec lui au cours des mois qui ont suivis.

Puis, lorsque Jules est arrivé, il a joué le plus beau rôle de sa vie.

Il est encore plus attentionné qu’il ne l’était avec moi. On profite de son congé paternité en famille mais surtout on profite d’être à deux pour se relayer au maximum afin que l’on puisse se reposer et récupérer. Nous avons trouvé notre équilibre et je pense que c’est le plus important. Nous sommes tous différents et nous devons trouver ce qui convient le mieux aux deux personnes du couple.

Quels sont tes essentiels quand tu pars en voyage avec ton petit garçon désormais ?

Dès notre retour de la maternité, il a été assez facile à vivre, et ayant accouché en plein mois de juillet, nous avons décidé de partir en vacances une dizaine de jours dans les Landes début septembre.

Alors attention, car lorsque l’on part autant de temps avec un nourrisson il faut être organisé pour ne rien oublier !

Mais soyons honnêtes il y a beaucoup de “au cas où”. L’essentiel pour moi c’est : le lait, l’eau, les biberons (pour les bébés non allaités) les couches, le coton et le liniment. Pour tout le reste ce n’est pas bien grave selon moi, à notre époque, nous avons tous une carte bancaire, on peut se débrouiller. Ceci étant, nous sommes quand même partis avec une valise et trois sacs rien que pour Jules…

Retrouvez Pauline et sa petite famille sur son compte Instagram @laroutinede_pop et sur son blog (avec toutes ses recettes).