fbpx

Comment se prépare-t-on à accueillir deux enfants pour une grossesse ?

Comment se prépare-t-on à accueillir deux enfants pour une grossesse ?
9 juillet 2020 Claire Mathis
Grossesse jumelles Anaïs

Rencontre avec Anaïs

Chez Bébésoon nous aimons discuter avec vous, et partager les expériences de maman qui vous ressemble. Cette semaine nous avons rencontré Anaïs, une future maman bourguignonne qui attend – pour sa première grossesse – deux petites filles. Nous étions curieux de savoir comment s’y prépare-t-on ? Est-ce si différent d’accueillir deux enfants au lieu d’un ? Quel a été l’impact du confinement sur sa grossesse ? Anaïs nous dit tout !

1. Anaïs, peux-tu te présenter à la communauté Bébésoon ?

Bonjour Claire et les lectrices Bébésoon !

J’ai 26 ans et je suis en couple avec mon conjoint depuis presque 10 ans et… nous attendons deux petites filles pour ma première grossesse. Une sacrée aventure mais nous en sommes très heureux !

Dans la vie, j’aime faire du shopping, regarder des séries, manger des cochonneries et pour te dire, en étant enceinte de 7 mois mes habitudes n’ont pas tellement changé ! Je fais toujours les mêmes choses mais en étant un peu plus au ralenti !

2. Comment avez-vous réagi avec ton conjoint lorsque vous avez appris que vous attendiez deux bébés ?

Dès que nous avons appris que j’étais enceinte, nous espérions que ce serait des jumeaux,  car il y en a des deux côtés de la famille.

Lors de la première échographie, nous étions tous les deux… le radiologue commence son travail, il prend son temps et nous dit qu’il y a un embryon et qu’il va bien, il continue… et nous dit « ah tiens, il y en a un deuxième ! » à cet instant, mon esprit s’est complètement embrouillé, j’étais tellement contente. Mon compagnon avait un grand sourire et les yeux pleins de larmes de joie ! Nous l’avons appris ensemble, nous étions les plus heureux, notre souhait allait être exaucé !

3. Beaucoup de femmes s’inquiètent d’une grossesse gémellaire, on imagine souvent une grossesse complexe mais ce n’est pas toujours le cas. Comment se passe ta grossesse ?

Honnêtement, au début j’ai été vraiment fatiguée, je me suis vu dormir en plein après-midi moi qui ne faisais jamais la sieste mais rien d’insurmontable, comme beaucoup de femme enceinte d’un seul enfant. Mes humeurs me jouent des tours et c’est mon conjoint qui subit, mais ma grossesse se passe plutôt bien. Je ne pense pas que mon état soit différent d’une grossesse à enfant unique.

Grossesse gémellaire4. 2020 est une année particulière pour avoir un enfant, comment as-tu vécu ta grossesse pendant le confinement ? Et comment la vis-tu depuis le déconfinement ? As-tu réussi à profiter de ta grossesse comment tu te l’imaginais ?

Mon compagnon travaille beaucoup, le confinement nous a donné l’opportunité inattendue d’être ensemble pendant 2 mois consécutifs. Nous avons partagé cette grossesse bien plus que nous l’aurions fait en temps normal. Nous avons été heureux de profité l’un de l’autre pendant ce moment si important de notre vie.

Au déconfinement, il est retourné au travail, et nous avons pu attaquer l’aménagement pour l’arrivée des filles. Enfin, nous avons commandé les meubles pour la chambre et commencer à aller réaliser des petits achats. Nous avons appris le sexe juste avant le confinement donc nous avions hâte de les gâter et de féminiser un peu nos achats – j’adore le shopping je vous l’ai dit !

Depuis le début, j’ai vécu pleinement ma grossesse. Je ne dirais pas « comme je l’avais imaginé » car je ne suis pas quelqu’un qui imagine les choses je vis un peu au jour le jour, chaque jour est nouveau, alors je me lève et j’improvise !

5. Et pour l’arrivée des jumelles, est-ce que tu improvises et tu te fies à ton instinct ou vous vous renseignez beaucoup ? Est-ce que vous vous préparer spécifiquement à leur arrivée ?

Pour tout te dire, lorsque j’ai appris que j’étais enceinte j’ai filé acheter des livres : « la grossesse pour les nuls » et un autre livre. Avant même de savoir que c’était des jumelles, j’ai commencé à me mettre une « pression » sur toutes les choses à respecter, à faire…

Mais ça n’aura duré qu’une semaine ou deux, ce n’était tellement pas moi de me préparer à demain ! Alors j’ai décidé de laisser les livres de côté et de ne plus me poser trop de questions.

La mère de mon compagnon était assistante maternelle, il a toujours été entouré d’enfants/bébés alors il est serein et très à l’aise à l’idée d’accueillir deux bébés. On est fidèles à nous-même et préparés à notre façon.

6. Comment vous sentez-vous face à l’avenir qui vous attend ? 

Nous prendrons l’avenir comme il voudra se présenter. On est plutôt impatients de rencontrer nos filles et de les voir grandir mais en attendant je profite à fond de mes dernières semaines de grossesse.

7. As-tu une anecdote à nous partager sur ta grossesse ? Et un conseil à donner pour les mamans qui attendent des jumeaux ?

Si je peux donner un conseil c’est de n’écouter que vous. Et plus spécialement, pour les futures mamans de jumeaux ne prenez pas peur ! Je sais que certaines sont plutôt apeurées à l’idée d’attendre deux bébés mais beaucoup y sont arrivés alors pourquoi pas nous ? Et petit avantage d’une grossesse gémellaire, les échographies sont chaque mois donc on peut suivre l’évolution de nos bébés au fil de la grossesse !

Et le petit mot de BébéSoon ?

On est ravis d’avoir rencontré Anaïs et on espère que cette rencontre aura permis à certaines de nos lectrices de moins s’inquiéter pour leur grossesse gémellaire. Nous sommes toutes différentes, chacune avec ses besoins, ses envies et son mode de vie. Il est évident qu’avoir deux bébés est plus exigeant pour le corps d’une femme : le tissu cognitif, le sol pelvien, les muscles, le squelette et la peau travaillent beaucoup plus pendant la grossesse. Mais pour votre moral, vos doutes et vos envies, toutes les futures mamans sont à égalité, il est important de vous écouter et de trouver des solutions à vos angoisses pour vivre à deux votre bonheur pleinement et votre grossesse sereinement.

Vous pouvez retrouver Anaïs sur instagram @lafamillesagrandit

Si vous aussi voulez témoigner de votre grossesse pour partager vos expériences avec d’autres  (futures) mamans et (futurs) papas, écrivez-nous à happy@bebesoon.fr, on a hâte de vous écouter.