fbpx

Avez-vous pensé à la naturopathie pendant votre grossesse?

Avez-vous pensé à la naturopathie pendant votre grossesse?
28 novembre 2019 chris

Rencontre avec Sandrine Stoltz, naturopathe 

Tu interviens lors de nos week-ends BébéSoon pour l’atelier «Périnatalité, alimentation et naturopathie » peux-tu nous en dire plus sur ton métier de naturopathe et comment la naturopathie peut sublimer la grossesse ?

1. Depuis quelques années le nombre de naturopathes a augmenté en France, on en compte environ 1500. On ressent un vrai engouement de la part des français pour le mieux vivre. Peux-tu nous décrire ton métier ? En quoi cela consiste ?

La Naturopathie est une des plus vieilles médecines au monde qui s’inspire du corpus Hippocratique et considère que la maladie est un encrassement de l’organisme suite à une mauvaise élimination des déchets ou un apport trop important de toxines.

La naturopathie est holistique c’est à dire qu’elle prend en compte la personne dans toutes ses dimensions – physique, mentale, émotionnelle, spirituelle – qui interagissent avec les sphères familiales, socio-professionnelles, amicales, environnementales.
En naturopathie, nous recherchons les causes du déséquilibre et à comprendre le fonctionnement l’organisme afin de faciliter l’accès à l’énergie vitale pour la renforcer, rétablir l’équilibre et permettre l’auto-guérison.

La naturopathie permet ainsi de retrouver la santé et de savoir l’optimiser. Elle est préventive, éducative et curative. Le naturopathe holistique propose des cures et des conseils naturopathiques. Ce n’est ni un médecin, ni un guérisseur. C’est un éducateur de santé qui doit de vous faire retrouver l’art de vivre avec vous-même, les autres et l’environnement.C’est une hygiène de vie conforme à notre physionomie.

2. Qu’est ce qui te passionne le plus dans ton métier ?

Je crois le fait que la Naturopathie soit au final une philosophie de vie. En tant qu’éducateur de santé, la rencontre avec les personnes est très enrichissante mais ce qui est passionnant c’est de voir comment grâce à la naturopathie les personnes s’engagent dans une démarche de responsabilisation de leur santé et de leur vie à l’aide d’outils de leur vie quotidienne qui sont à leur disposition tels que l’alimentation, l’exercice physique, la respiration, le sommeil…

Chaque situation est personnelle, individuelle et donc unique. Par conséquent, à chaque fois, l’accompagnement est personnalisé et adapté. Avec le support de plusieurs techniques (hygiène de vie, diététique, phytothérapie, aromathérapie, fleurs de bach, massages, ou soins énergétiques) j’adapte mon accompagnement et mes conseils en fonction de l’histoire et du vécu.

3. Pendant la grossesse se nourrir de façon seine est encore plus bénéfique. Peux-tu nous expliquer pourquoi c’est important pour la future maman et le bébé ?

Hippocrate a dit : « que ton aliment soit ton premier médicament. »
Tout ce qui pénètre dans notre corps influence notre métabolisme, nos cellules, notre énergie vitale et notre psychisme. Ceci est valable pour tout le monde et d’autant plus avec l’état de grossesse car cela implique la mère mais aussi le fœtus. Il existe bien 1 lien entre la santé des êtres et leur mode d’alimentation et c’est encore plus vrai pour une femme enceinte.L’état de grossesse n’est pas un état de maladie, ni de malaise c’est un état de santé.

4. Lors de notre rencontre, nous avons échangé sur le fait que le futur papa avait aussi son rôle à jouer et que c’est un travail d’équipe. Peux-tu nous expliquer pourquoi ?

Le futur papa est un élément important de la grossesse et ce n’est pas toujours facile pour lui de trouver sa place pendant ses 9 mois si particuliers. Effectivement il n’a pas de sensations directes, mais il éprouve souvent les mêmes craintes et inquiétudes que la future maman. Son rôle est essentiel et à chaque étape de la grossesse il a un rôle à jouer. Accompagner sa femme aux visites médicales, la rassurer lors de moments difficiles, masser et être le premier à communiquer avec bébé… Car on le sait, le bébé reconnaît la voix et est particulier sensibles aux caresses et paroles.

La future maman doit aussi solliciter le futur papa mais pas seulement dans la satisfaction de ses envies soudaines de femmes enceintes. Elle doit les solliciter, leur faire leur part de ses sensations qui peuvent leur permettre d’entrevoir ce qu’est une grossesse, leur demander leur avis….

Bref partager, communiquer, pour le plus grand bonheur de la future mère et du futur père car attendre 1 bébé à 2 c’est devenir parent ensemble.

5. On parle beaucoup d’alimentation dans la naturopathie, mais ton rôle ne s’arrête pas là. Sur quels autres thèmes interviens-tu pendant la grossesse ?

Il y a 5 facteurs de santé en naturopathie :

  • l’alimentation,
  • l’activité physique,
  • le sommeil,
  • la lumière
  • et l’eau.

Outre l’hygiène alimentaire de la femme enceinte, je suis particulièrement attentive à son hygiène mentale et physique. Aussi j’évoque avec la femme enceinte la qualité de son repos et la pratique d’activité physique adaptée. Le sommeil doit être de qualité, la pratique d’activité physique régulière et adaptée à chacune (marche, natation, yoga, pilate…).

Ces deux éléments sont essentiels au maintien de la santé, pour le moral et l’humeur. Cela permet aussi de mieux gérer le stress et les angoisses tout en gardant une excellente constitution physique non négligeable le jour de l’accouchement. Je prends le temps d’évoquer aussi systématiquement le côté émotionnel pendant la grossesse et en fonction j’adapte mon accompagnement : soins énergétiques, massages, fleurs de bach et autres conseils….et dans tous les cas nous abordons ensemble les malaises les plus courants de la grossesse et je propose la méthode la plus efficace et la plus naturelle pour apporter une solution aux problèmes évoqués.

6. As-tu un conseil à donner aux futurs parents pour rester en forme avant et après l’arrivée du bébé ?

S’écouter avant tout, se faire confiance et avoir confiance.
Que la mère et le père se préparent le mieux possible sur plusieurs plans : avoir une alimentation hypotoxique et vivante (un maximum de fruits et de légumes, sans lait de vache, sans aliments transformés, sans excitant, peu de gluten… ), pratiquer de l’activité physique adaptée, avoir un environnement sain (sans perturbateurs endocriniens, limiter les champs électromagnétiques), profiter du soleil, s’oxygéner, s’assurer d’un sommeil naturel en se couchant tôt, avoir santé émotionnelle et psychologique optimum autour d’une communication bienveillante.

7. Pour terminer as-tu des astuces pour la grossesse à nous faire partager ?
Pour toutes les nausées et les vomissements, le gingembre fait des miracles : le râper et le laisser infuser dans une tasse pendant 5 à 10 minutes. Et ou bien prenez une gélule de gingembre après chaque repas et au coucher

Vers la fin de la grossesse, penser à faire ou refaire une cure de probiotique afin d’être sure de passer toutes les bonnes bactéries à votre bébé.

Enfin 3 semaines avant le terme, boire de la tisane de FRAMBOISIER: 1 tasse par jour 3 semaines , 2 tasses 2 semaines avant et 3 tasses par jour la dernière semaine. Le framboisier permet de tonifier les muscles utérins et de rendre les contractions plus efficaces le Jour J.

Au niveau émotionnel, on mise sur les fleurs de Bach avec Aspen qui apaise les inquiétudes pour vivre la grossesse avec confiance et optimisme et Crab Apple pour aimer et accepter avec plus de douceur son nouveau corps.

Sandrine Stoltz est naturopathe à Dijon, elle exerce également des soins énergétiques.