fbpx

Connaissez-vous le métier de doula, accompagnante à la naissance?

Connaissez-vous le métier de doula, accompagnante à la naissance?
7 novembre 2019 Claire Mathis

Rencontre avec Aude Morlot, accompagnante à la naissance

Tu interviens lors de week-ends BébéSoon, peux-tu nous en dire plus sur ton métier d’accompagnante à la naissance ?

1. Le terme Doula, accompagnante à la naissance est encore peut connu en France. Peux-tu nous décrire ton métier ? En quoi cela consiste ?

Effectivement mon métier est encore peu connu en France, alors qu’il est assez développé dans le monde, notamment aux Etats Unis et en Europe.

Je propose aux futurs parents, un accompagnement relationnel, affectif, émotionnel, pratique, pendant la grossesse, lors de l’accouchement s’ils le souhaitent, et après la naissance. Cet accompagnement n’est en aucun cas médical, il ne se substitue pas à l’accompagnement d’une sage-femme ou d’un gynécologue-obstétricien, il vient en complémentarité.

2. Avant tu étais assistante sociale comment est née cette envie d’accompagner les futurs parents ?

Oui, j’ai exercé le métier d’assistante sociale pendant 14 ans, et je suis doula depuis 5 ans maintenant. J’ai découvert le métier de doula peu après la naissance de ma 1ère fille, il y a 12 ans, à l’époque je me suis retrouvée bien seule, en tant que maman, et j’aurais bien eu besoin d’une doula pour m’accompagner dans ce grand chamboulement que représente l’arrivée d’un enfant. J’ai commencé à m’intéresser de près à tout ce qui touche à la grossesse, la physiologie de l’accouchement, le maternage, la parentalité. Puis j’ai eu ma 2ème fille en 2011, et là, j’ai décidé de devenir doula, j’ai d’abord commencé à l’être auprès de mes amies et connaissances, de façon informelle et bénévole, naturellement, les mamans autour de moi s’adressaient à moi, puis je me suis impliquée dans une association de soutien à la parentalité, j’ai commencé à animer des groupes de parents. Et en 2014, je me suis formée comme doula.

3. Tout le monde ne devient pas accompagnante à la naissance, même si la France est encore frilleuse, des formations existent et la profession est encadrée. Quelle formation as-tu suivi ?

J’ai suivi la formation proposée par l’Institut de formation Doulas de France, je suis allée à Lyon 2 à 3 jours par mois pendant un an, soit environ 240h de formation. Au programme : théorie et pratique de la relation d’aide, positionnement et éthique, le couple, la place du père et de la fratrie, le corps de la femme, les changements pendant la grossesse, le projet de naissance, la naissance, l’accompagnement post-natal, les difficultés maternelles, les accompagnements différents (deuil, handicap, IVG…), l’allaitement.

Et je suis actuellement en supervision pour être reconnue et certifiée par l’association Doulas de France, qui travaille à la reconnaissance de notre profession, et qui a élaboré une charte sur l’éthique de notre profession, dont je suis signataire.

4. Pour les futurs parents qui te découvrent, peux-tu nous expliquer à quel moment faut-il te contacter ? comment accompagnes-tu les futurs parents ?

C’est très variable, car je m’adapte aux besoins des parents. Ils peuvent me contacter quand ils en ressentent le besoin. Certains prennent contact avant la conception, ou bien lorsqu’ils découvrent la grossesse, quand l’accouchement approche ou bien même après l’accouchement s’ils ont besoin de soutien.

J’interviens sous forme de visite à domicile, une visite dure environ 2h.

5. Nous avons eu du mal de choisir des thématiques pour les week-ends car tu as envie de parler de tout. Sur quels sujets interviens-tu pendant tes séances avec les futurs parents ?

Ici aussi c’est très variable, je m’adapte à leurs besoins, parfois une maman va avoir besoin de parler d’un accouchement difficile, ou de la perte d’un bébé, je suis alors dans une posture d’écoute, d’accueil et de soutien. D’autres fois, les parents vont avoir des questions, comme :

  • Quelle structure choisir pour accoucher ?
  • Que prévoir comme matériel de puériculture ?
  • Allaitement maternel ou artificiel ?
  • Que mettre dans un projet de naissance ?

Je vais alors chercher avec eux des informations, afin qu’ils puissent faire leurs choix de manière éclairée. Parfois c’est de partage d’expériences dont ils ont besoin, je peux alors les mettre en relation avec d’autres parents ou avec des associations.

6. Pourquoi ton rôle peut vraiment être essentiel ?

Le métier de doula a commencé à émerger à partir des besoins des parents, ce sont les futures mères et les futurs pères qui ont fait remonter leur besoin d’être accompagné dans ce passage de vie, dans l’accueil de leur bébé. Quand ils s’adressent à moi, les parents ne recherchent ni une psychologue, ni une sage-femme, ils choisissent une doula, une personne qui va les accompagner du début à la fin, qui va leur proposer un accompagnement personnalisé, de la chaleur humaine, de l’écoute, du soutien, qui sera là quoi qu’il se passe, dans les meilleurs moments comme dans les pires, qui répondra au téléphone le soir, voir la nuit…

7. As-tu un beau souvenir d’un accompagnement à nous raconter ?

Oh la la ! Ça va être dur de choisir, mon métier est au service de la vie, et chaque moment passé est fort en émotion et en intensité !

Je crois que je resterai marquée à vie par le premier accouchement que j’ai accompagné, une maman solo qui m’avait choisie pour l’accompagner à son accouchement, pour ne pas être seule, mais aussi parce qu’elle voulait une femme à ses côtés pour ce moment, je me rappellerai toujours la puissance de cette femme en plein travail, la confiance et la force que je lui envoyais tout au long du travail, par des regards, des gestes, des paroles, et puis la douceur, la tendresse qui régnait lorsque sa fille est née, j’en ai encore les larmes aux yeux, quel accueil magnifique pour ce bébé et cette maman.

8. Pour terminer as-tu une lecture à nous faire partager ?

Le livre d’Isabelle Brabant : « Vivre sa grossesse et son accouchement : une naissance heureuse », le savoir-être et le savoir-faire d’une sage-femme, qui transmet dans ce livre, son expérience et son savoir, au service des parents et futurs-parents. Un véritable guide à lire, tout au long de cette grande aventure, un livre rempli de douceur et de bienveillance, presque poétique, sur le devenir parent.