fbpx

Devenir papa quand on est séparé ?

Devenir papa quand on est séparé ?
31 juillet 2020 Claire Mathis

Rencontre avec Florian

Florian a 34 ans, il est devenu papa il y a maintenant quelques mois. Parfois, l’arrivée d’un bébé est un bonheur en plusieurs nuances. Dans cette histoire, Julie lui a annoncé qu’elle était enceinte alors qu’ils étaient déjà séparés. Dans ce contexte, comment trouver sa place ? Comment devenir le super-papa qu’on a envie d’être ? Comment vivre la grossesse ? Découvrez et partagez son expérience.

Comment as-tu vécu l’annonce et la grossesse de Julie ?

J’ai toujours voulu devenir père mais dans ce contexte, l’annonce de la grossesse a été un peu « violente », je ne m’y attendais pas et je ne pensais même pas que cela était possible. Comment avoir un enfant ensemble tout en étant séparé ? Pourtant il n’était pas pensable pour elle comme pour moi d’abandonner cette grossesse, alors après la période de choc il y a eu l’acceptation et le bonheur.
Toute la grossesse a été conflictuelle avec la maman : je n’étais pas présent avec elle tous les jours, elle refusait mon aide mais me reprochait mon absence. Je savais qu’elle avait beaucoup à gérer, qu’elle se sentait seule et que je servais un peu de bouc émissaire. Je n’arrivais pas à trouver ma place tout en étant effrayé par ce que j’étais en train de vivre. J’aurais souhaité avoir un enfant avec une femme que j’aime mais aussi vivre et accompagner sa grossesse, j’ai l’impression d’avoir perdu une partie de l’expérience.

As-tu partagé cette expérience avec ton entourage ?

Pour mon frère et ma sœur, l’arrivée de leur bébé a été un gros événement, on était tous heureux et on en parlait beaucoup, se préparant ensemble à l’arrivée du nouveau membre de la famille. Pour moi c’était différent, on a eu du mal à se réjouir de la situation et d’en profiter vraiment. Nous n’étions toujours pas d’accord avec la maman sur la garde et la place qu’elle me donnerait alors se projeter était vraiment difficile. J’avais aussi du mal à en parler à mon entourage comme si je m’excusais un peu de la situation, je ne me suis pas accordé le droit d’être heureux de cette arrivée. 

Je ne me suis pas accoré le droit d’être heureux de l’arrivée de ce bébé

Comment s’est passé l’accouchement et l’après ?

J’avais peur qu’elle ne me prévienne pas et que j’apprenne l’arrivée de ma fille quand elle en aurait envie. J’ai angoissé plusieurs jours, je cherchais le doudou parfait pour dormir avec et pouvoir le donner pour que ma fille apprivoise mon odeur alors que je ne pourrais être là. Finalement les choses se sont un peu apaisées, je n’ai pas pu assister à l’accouchement mais je lui ai rendu visite dès ses premiers jours. Encore une fois, j’ai eu la sensation de manquer une étape mais l’essentiel était de la voir.

Et aujourd’hui, comment vas-tu ?

Très bien ! Je suis le papa le plus heureux au monde quand je suis avec ma fille. Heureusement, toutes les difficultés autour de son arrivée ne m’empêchent pas de l’aimer très fort. Quand je suis avec elle, il n’y a qu’elle qui compte. Même si je me sens un peu seul dans cette aventure, j’apprends à ses côtés à devenir papa et je sais que ce dont elle ne manquera jamais avec moi c’est d’amour et d’attention.

Un conseil à donner au futur papa ?

Relâcher la pression, se confier et se préparer. En couple, profitez de votre bonheur et discutez, partagez, le papa a aussi le droit d’être chamboulé. Devenir papa, ça fait peur, et je me suis souvent senti seul. Pourtant notre famille, nos amis et des professionnels sont là pour nous aider à mieux vivre cette étape. Le but n’est pas d’être le meilleur papa au monde mais être déjà un bon papa pour son enfant. Je sais que son super papa c’est moi et ça me suffit.

Le petit mot BébéSoon : 

Devenir père ce n’est pas facile, être un papa non plus quelque soit la situation. C’est pourquoi, il était important de partager avec vous ce témoignage car toutes les histoires ne sont pas parfaites et pleine d’amour. L’arrivée d’un enfant n’est pas toujours une bonne nouvelle ou simplement quelque chose de voulu et pourtant souvent les futurs parents l’acceptent et aiment leur enfant incontestablement.

L’important c’est de ne pas rester seul(e) face à la situation compliquée. Que vous voyez un futur papa ou une future maman vous pouvez être accompagné et aidé par des professionnels. Sur un accompagnement dans la durée avec une accompagnatrice à la naissance, avec des Ateliers thématiques de préparation à la parentalité, il y a des solutions pour répondre à vos questions.

Retrouvez en septembre nos ateliers pour vous aider à passer certaines de vos difficultés. L’accompagnement médical est obligatoire mais l’accompagnement émotionnel peut parfois être une nécessité, un indispensable.

Pour en savoir plus sur le rôle de père, découvrez cet excellent article de Psychologies, Être père : de l’homme au père

Cet article vous a plu ? Découvrez aussi l’histoire de François, papa de triplé qui s’est battu contre le cancer, et qui a vécu un véritable parcours pour devenir père.

Vous avez vous aussi une histoire à partager et l’envie de la raconter ?
Contactez-nous à happy@bebesoon.fr