fbpx

Femme entrepreneuse, Claire Mathis adapte BébéSoon avec l’appui d’Orange

Femme entrepreneuse, Claire Mathis adapte BébéSoon avec l’appui d’Orange
23 février 2021 Claire Mathis
Ayant lancé son activité en mars 2020 à Dijon, Claire Mathis a dû vite s’adapter au contexte sanitaire. En ce début d’année, elle vient d’être retenue dans le programme #FemmesEntrepreneuses du groupe Orange.
Début mars 2020, la startuppeuse Claire Mathis lançait concrètement BébéSoon, son agence de voyages spécialisée dans les lunes de miel en période de grossesse.

Nous l’avions rencontrée à l’hôtel Vertigo lors du premier week-end du genre. C’était le week-end des 7 et 8 mars, un peu plus d’une semaine avant le premier confinement.«La Covid est passée par là. Il a fallu tout revoir», lâche Claire Mathis à propos du développement de son entreprise dans un contexte qui dure.

Les «lunes de miel» pendant la grossesse peuvent toujours être proposées, mais dans un format réduit, sur-mesure, adapté à un seul couple. Avec une difficulté engendrée par la crise : trouver des hôtels ouverts et enclins à accueillir ces week-ends.

Le prochain séjour programmé par BébéSoon en mars se fera d’ailleurs avec une chambre d’hôtes. «Ce ne sera que le quatrième week-end», dit Claire Mathis, comme pour résumer l’impact du contexte sur son activité.
Pourtant, le climat actuel n’encourage-t-il pas les futurs parents à s’accorder du temps pour à la fois se ressourcer et se préparer à leurs futurs statuts ? «Oui et non, car certains couples sont plus angoissés et ne veulent pas s’éloigner du suivi médical», répond Claire Mathis.

Toujours la même envie

L’entrepreneuse de 31 ans rappelle alors que l’intérêt est aussi d’aborder des thématiques complémentaires au suivi médical. Et c’est sur ce point que l’adaptation se mesure. Les ateliers se déroulent désormais en visioconférence. Une alternative pas simple mais intéressante tout de même pour la poursuite de son activité : «En visio, c’est peut-être plus difficile de capter les deux futurs parents, mais si le papa n’est pas forcément devant l’écran il peut écouter à distance».

Quant aux thématiques abordées, elles sont au nombre d’une quinzaine (plus d’informations en cliquant ici). Les démonstrations, qui pouvaient être mises en place lors des séjours (portage du bébé, gestes de premiers secours) ? Les possibilités sont forcément réduites à ce niveau-là, mais Claire Mathis assure que le principe reste le même, celui d’animer l’atelier avec une intervenante professionnelle à ses côtés pour développer le thème de l’atelier et répondre aux questions des futurs parents. L’un des ateliers récents a par exemple permis de parler des pleurs du bébé. «Ça permet de rassurer les futurs parents», insiste Claire Mathis.
Les ateliers peuvent durer entre une heure à une heure et demie suivant les thématiques.

La courbe d’activité est moins ascendante que le prévisionnel de début 2020, mais la startuppeuse, ayant eu l’idée de créer sa société lors d’un séjour en Australie en 2016, reste fidèle à ses convictions : «Avec BébéSoon, j’ai envie d’être la bonne amie pour donner les bons conseils, avec les bons professionnels. Il s’agit de donner les bonnes cartes en mains avant l’arrivée du bébé».
Elle rappelle aussi : «En France, les futurs parents sont très peu suivis du point de vue des émotions et du bien-être. Il y a une école pour apprendre à accoucher entre guillemets, mais il n’y a pas d’école pour devenir parents».

La startuppeuse soutenue par Orange

Avec persévérance et dans une volonté de trouver des outils supplémentaires pour l’adaptation de son activité en phase avec la période actuelle, Claire Mathis s’est portée candidate au programme #FemmesEntrepreneuses d’Orange.

Le groupe explique : «Orange apporte en France son soutien à 100 femmes fondatrices ou co-fondatrices de start-up, qui osent l’aventure entrepreneuriale. #FemmesEntrepreneuses est un programme sur-mesure, basé sur la rencontre entre les attentes et besoins de créatrices d’entreprises avec toutes les ressources locales et la force d’un grand groupe à leur écoute. Cette troisième édition du programme, initié par Orange, propose un accompagnement personnalisé, dans toutes les régions françaises.
Pour cette troisième édition, une nouvelle impulsion est donnée à ce programme. L’ambition est d’articuler la force de la proximité et la force d’un grand groupe avec trois axes : un accompagnement local avec des mentors de la direction Orange Grand Nord-Est dédiés aux candidates qui seront retenues ; un programme, ” devenir Entrepreneuse “, composé de formations et d’ateliers locaux et nationaux ; une animation nationale avec des conférences digitales, du co développement ou des échanges avec les décideurs d’Orange France».

Lors des deux premières éditions, Orange a accompagné plus de 220 femmes. «2 start-uppeuses de la région Bourgogne Franche-Comté intègrent le programme #FemmesEntrepreneuses en 2021. Elles seront accompagnées par des mentors pour répondre à leur problématique, creuser leur business model, suivront des ateliers sur la cybersécurité, la relation client, l’art du pitch par exemple, ou participeront à des actions locales, même si la crise sanitaire freine cette dimension», annonce le groupe.

C’est le 4 février dernier que l’aventure a débuté pour Claire Mathis, en souhaitant approfondir les pistes digitales notamment pour la croissance de BébéSoon.

Alix Berthier
Photo : Alix Berthier

Info Dijon du 21/02/2021